Association du patrimoine artistique asbl

29.03.2011 - 15.05.2011
Exposition Maisons en colombage en Wallonie et à Bruxelles

Japon - Kobe - musée Takenaka du 29 mars au 15 mai 2011

Après la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne, c'est à présent au tour du Japon d'accueillir l'exposition consacrée aux maisons à colombages de notre pays. Dans une scénographie très «zen», le musée Takenaka à Kobe a choisi de présenter en particulier le métier du charpentier à Bruxelles et en Wallonie ainsi que ses réalisations les plus remarquables. Un catalogue sera édité à cette occasion et divers évènements sont prévus en marge de l'exposition, parmi lesquels un séminaire de David Houbrechts et des démonstrations par un charpentier belge.

détails
07.11.2008 - 04.01.2009
Maisons en bois à Bruxelles du XVe au XVIIIe siècle

Houten huizen in Brussel van 15de tot 18de eeuw

Au Moyen Age et à la Renaissance, Bruxelles était principalement constituée de constructions en bois. Il ne reste quasi rien aujourd’hui de cette architecture, mais on peut en reconstituer l’image à travers les représentations dont on dispose. L’exposition retrace le travail du bois depuis l’abattage, montre son outillage et le façonnage des pièces, aborde les différentes sortes de constructions en bois que l’on peut rencontrer en Belgique et dans les pays voisins. Ensuite, elle analyse plus en détail les maisons en bois que l’on pouvait rencontrer dans les rues de Bruxelles grâce aux illustrations anciennes : peintures, dessins et gravures.

détails
31.03.2008 - 06.11.2008
Todos los caminos llevan a Roma
Viajes de artistas entre los siglos XVI y XIX
09.10.2007 - 26.01.2008
Tous les chemins mènent à Rome

Voyages d'artistes du XVIe au XIXe siècle

Au Musée d'Ixelles Europalia Europe 2007, et en 2008 successivement au Musée de Castellon, de Valence et d'Alicante

L’exposition Tous les chemins mènent à Rome rassemble les témoignages d’artistes, peintres, écrivains, philosophes ou même simples voyageurs qui traversaient l’Europe entre le XVIe et le XIXe siècle.

Elle évoque à travers les peintures, dessins et objets, les conditions de ces déplacements parfois difficiles, périlleuses ou surprenantes. Les haltes, les auberges, la diversité de l’accueil, du confort et de la table ont fait l’objet de nombreux témoignages écrits qui viennent, en écho des peintures, appuyer la représentation des conditions de ces voyages.

L’exposition est conçue comme un périple qui mène le visiteur du Nord au Sud, des préparatifs à l’arrivée à Rome, en passant par les Alpes, ou par les périls de la mer.

La diversité des monnaies, les douanes, l’ouverture des valises et des malles, l’attente des voyageurs, le système des relais de poste ou celui des voitures individuelles sont évoqués par le biais des textes des auteurs ou des toiles de peintres.

L’exposition est aussi un hommage au paysage d’une Europe, aujourd’hui unie, mais toujours diverse et dont la variété demeure une richesse. Elle s’adresse à un public très large et présente un regard nouveau et divertissant sur l’art.

détails
01.11.1999 - 28.02.2000
François-Joseph Navez. La nostalgie de l'Italie

Cette exposition réunissait la plupart des œuvres connues de ce peintre qui fut élève de P.J.C. François, lui-même élève d'A.C. Lens, et surtout qui fut ensuite l’élève de David à Paris, puis à Bruxelles, au cours de l’exil du maître.
détails
30.11.1993 - 30.11.1993
Histoire d'une maison. La Maison Blondel par Henri Beyaert. 1886

Cette exposition tenue dans les locaux du Musée Horta, ancienne maison et atelier de l’architecte, éclairait le contexte de l’Éclectisme et du niveau de savoir-faire artisanal sur lesquels a pu naître l’Art Nouveau. Elle reposait sur un fonds exceptionnel d’une centaine de dessins de l’architecte Henri Beyaert concernant une modeste maison que celui-ci fit construire lui-même pour une maîtresse dont il eut trois enfants. Cette exposition tenue dans les locaux du Musée Horta, ancienne maison et atelier de l’architecte, éclairait le contexte de l’Éclectisme et du niveau de savoir-faire artisanal sur lesquels a pu naître l’Art Nouveau. Elle reposait sur un fonds exceptionnel d’une centaine de dessins de l’architecte Henri Beyaert concernant une modeste maison que celui-ci fit construire lui-même pour une maîtresse dont il eut trois enfants.

détails
01.10.1989 - 31.12.1989
André Corneille Lens

Cette exposition réunissait dans les salles du Musée des Beaux-Arts d’Anvers, toutes les œuvres retrouvées d’André Corneille Lens. Elle était le résultat d’une longue enquête menée par Alain Jacobs et mettait en évidence le rôle de cet artiste à partir des années 1770 sur l’orientation nouvelle de l’art dans les Pays-Bas.
détails
01.10.1988 - 31.12.1988
Arts déco en Belgique. 1920-1940

Cette exposition s’est tenue dans le cadre du Musée d’Ixelles, complètement vidé de ses collections permanentes pour accueillir un ensemble d’œuvres, peintures sculptures, mobilier, arts appliqués de la période 1920-1940. Elle a été l’occasion de mettre en évidence la richesse de cette période mal étudiée jusqu’alors, tandis que la production Art Déco des autres pays avait fait l’objet de nombreuses publications.
détails
01.11.1985 - 28.02.1986
Autour du Néo-classicisme en Belgique. 1770-1830

Cette exposition se tenait au Musée d’Ixelles qui avait été complètement vidé de ses collections permanentes pour accueillir un ensemble d’œuvres, peintures ou sculptures, réalisées en Belgique entre 1770 et 1830.
détails
01.10.1980 - 31.10.1980
Poelaert et son temps
Académie des Beaux-Arts de Bruxelles

Cette exposition se tenait dans le cadre extraordinaire du Palais de Justice de Bruxelles. Elle réunissait dans la salle des pas perdus du Palais de Justice les dessins d’architecture qui avaient pu être retrouvés dans différents fonds d’archives concernant toute la génération des architectes contemporains de Joseph Poelaert, autour des plans du Palais de Justice.

détails