Association du patrimoine artistique asbl

LE JARDIN SAUVAGE

Une exposition et un livre

encres de Chine de Paul de Gobert - texte de Pierre Loze

Prisme Editions

Exposition du 15 novembre au 8 décembre

à l' Association du Patrimoine artistique, 7 rue Charles Hanssens,1000 Bruxelles

OUVERT jeudi, vendredi et samedi de 14 à 18H

Le jardin actuel, sorte de salon de verdure, avec ses parterres et massifs suggérant des meubles, son gazon s’étendant comme un tapis, ses allées de gravier entretenue au roundup est-il toujours de mise au moment où nous découvrons que la biodiversité est menacée? L’écrivain Pierre Loze et le peintre Paul De Gobert se sont unis pour évoquer LeJardin Sauvage,refuge des oiseaux et des abeilles. Une exposition de dessins accompagnée d’un livre, qui voudraient nous ouvrir les yeux sur la beauté et la diversité de la nature et qui se penche sur l’étrange relation que nous avons à présent avec elle, au risque de mettre ses équilibres en péril. Le Jardin sauvage est aussi celui que nous avons en nous depuis l’enfance, la source de notre désir de liberté et de créativité, et le rappel de notre encrage dans l’univers et de notre conscience d’y appartenir. Paul De Gobert dans sesdessins à l’encre de Chine et à l’eau suit la voie des anciens mais avec une écriture étonnamment actuelle, que nous ne pourrions déchiffrer sans avoir vu Cy Twombly ou le dessin japonais, ou sans avoir compris les significations de l’Abstraction. L’écriture de Pierre Loze est elle aussi celle des classiques, elle utilise un langage simple, avec la volonté de créer une fable aussi douce à lire que lesLettres de mon moulin.

un aperçu :

https://www.prisme-editions.be/sendy/l/ir1REM91lf05ck4pvwEHcw/gXXP7qWUWmVKS75ACiuIIQ/111be2my8Tgtu0QA892mRhPQ

détails
BRUXELLES

À LA FIN DE L'ANCIEN RÉGIME

Des Grandes Demeures ... aux impasses

Bruxelles a connu depuis des siècles de nombreux bouleversements qui ont fait disparaître les derniers vestiges de la ville d’autrefois. L’Association du Patrimoine artistique s'est mise en tête de nous faireredécouvrir la ville ancienne.À partir de plans mis à grande échelle, on peut aisément localiser les rues, ruelles et impasses, marchés et fontaines ainsi que les bâtiments civils et religieux de la ville. Près d'une centaine de gravures, dessins et photographies accompagnent cette rencontre avec le Bruxelles disparu.

Avec l’aimable collaboration de Monsieur Claude Van Loock et du Cercle d’Histoire de Bruxelles. En partenariat avec le CIDEP et le Musée de la Médecine.

Exposition du jeudi 6 septembre au samedi 27 octobre 2018

jeudi-vendredi-samedi de 14 à 18 heures

à l'Association du Patrimoine artistique

7 rue Charles Hanssens, 1000 Bruxelles

détails
Guy Remy Vandenbulcke
association du patrimoine artistique

PEINTURES 2008-2018

Vernissage jeudi 19 avril de 18 à 21h.

Exposition du vendredi 20 avril au 5 mai 2108

ouvert jeudi-vendredi-samedi de 14 à 18h.

détails
Les XX et La Libre Esthétique

impressionnisme - luminisme - fauvisme

Exposition du jeudi 15 février au samedi 31 mars 2018

Association du patrimoine artistique

7 rue Charles Hanssens à 1000 Bruxelles

jeudi, vendredi et samedi de 14 à 18 heures

Une œuvre d’art vaut pour ce qu’elle est et dit, et non pour ce qu’elle annonce.

détails
LUCIEN STASSEN

PEINTURES

exposition du 19 janvier au 4 février 2018

Association du Patrimoine artistique

7 rue Charles Hanssens à 1000 Bruxelles

jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 14 à 18 heures

vernissage jeudi 18 janvier de 6 à 9 heures

détails
RAINER TAPPESER

Berliner Jahre - Années berlinoises 1969-1973

Grisebach à Berlin du 27 septembre au 4 novembre 2017

https://www.grisebach.com/tappeser/

Grisebach à Düsseldorf du 7 décembre 2017 au 2 février 2018

Exposition à Bruxelles du 24 novembre au 17 décembre 2017

Association du Patrimoine artistique rue Charles Hanssens 7 à 1000 Bruxelles. Jours et heures d'ouverture : jeudis, vendredis, samedis et exceptionnellement tous les dimanches de 14-18h.

Vernissage jeudi 23 novembre 18-21h.

Rainer Tappeser Berliner Jahre / Années berlinoises 1969-1973 Catalogue édité par Grisebach © 2017 Deutscher Kunstverlag Gmbk Berlin München. Avec les textes de Florian Illies et Sabine Schaschl (en all et fr). Dépliant inséré : texte de Pierre Loze (en all et fr).

détails
Bruxelles, demeures nobiliaires disparues / Cantagallina, voyageur italien

association du patrimoine artistique, 7 rue Charles Hanssens, 1000 Bruxelles, mercredi-vendredi et samedi de 14 à 18H .

PROLONGATION jusqu'au 21 octobre

Pour les journées du partrimoine ouverture le samedi 16 et le dimanche 17 de 10 à 18 heures.

En 1971, était publiée sous la direction de l'archiviste en chef de la ville de Bruxelles, Mme Mina Martens, une réédition illustrée de la monumentale Histoire de Bruxelles de Henne et Wauters de 1840. Cette réédition, accompagnée de nombreux documents d'archives, dessins, gravures, plans et photographies anciennes, était malheureusement remplie d'imprécisions et d'erreurs (légendes inexistantes, clichés à l'envers, localisations fausses, etc.) qui ont durablement égaré les recherches et jeté dans un flou, qui n'est toujours pas dissipé, sur la connaissance de Bruxelles aux 15e, 16e et 17e siècles.

Avec cette exposition, nous voudrions contribuer à combler le retard considérable qu'accuse aujourd'hui la connaissance du foncier bruxellois de l'ancien régime et relancer les recherches iconographiques qui permettront de mieux appréhender l'état de la ville avant les grandes perturbations urbanistiques apportées par le 19e siècle. Notre but est d'y intéresser une nouvelle génération de chercheurs et de les attirer vers ces sujets.

détails
JEAN-PAUL EMONDS-ALT​

PHOTOGRAPHIES

CONGO 1956-1957

Dans le cadre de l’exposition des photographies de Jean-Paul Emonds-Alt, nous aimerions vous proposer une soirée Mémoire du Congo. Tous ceux qui ont un lien direct ou indirect avec le Congo sont les bienvenus en apportant si possible des documents antérieurs ou postérieurs à la colonisation belge: photos, enregistrements musicaux, archives…

Au plaisir de vous rencontrer ce vendredi 9 juin à partir de 18h jusqu’à je ne sais quelle heure? Nous nous occupons des boissons. Merci d’apporter quelque chose de comestible si l’on s’attarde…

Exposition du 19 mai au 11 juin 2017

Jeudi, vendredi et samedi de 14 à 18h.

http://mu-inthecity.com/2017/05/emonds-alt-photos/

Une publication est éditée à cette occasion de cette exposition

Textes de Pierre Loze, Léopoldville 1955-1960 et

Maximilien de Béthune, Un Éden africain 1933-1945

détails
ARIANE de BRIEY

Le vent se lève

exposition du 21 avril au 6 mai 2017

Vernissages jeudi 20 avril de 18 à 21 heures et dimanche 23 avril de 16 à 19 heures

Samedi 6 mai de 16h30 à 16h45
Lecture "Arbre pour mémoire", texte de Colette Nys-Mazure etdessins d'Ariane de Briey (Edition Signum). La lecture se fera en présence de l'auteur et sera suivie d'un drink de clôture

Association du patrimoine artistique 7 rue Charles Hanssens 1000 Bruxelles (Sablon)

jeudi, vendredi et samedi de 14 à 18 heures

www.arianedebriey.com

Araine de Briey s'est fait connaître par ses gravures, et bien sûr elle pratique aussi le dessin et la peinture, et même la sculpture, avec des créations textiles. Elle a une façon bien à elle de presser le papier et de traiter l'impression comme si elle devait atteindre, au-delà du papier, la rétine de celui qui le regardera. Il en reste une image qui dure et reste à l'esprit.

détails
Hippolyte Boulenger (1837-1874)

Exposition du jeudi 23 février au 1er avril 2017 à l'Association du Patrimoine artistique

7 rue Charles Hanssens (Sablon) à 1000 Bruxelles

jeudi, vendredi et samedi de 14.00 à 18.00

Cette rétrospective comporte une sélection d'une cinquantaine d'œuvres issues exclusivement de collections privées belges

Au milieu du XIXe siècle, dans l'ambiance sociale oppressante de la Belgique, en pleine révolution industrielle, Hippolyte Boulenger fut un artiste marginal en rupture complète avec l'ordre bourgeois et l'académisme dominant. Né à Tournai, de mère française et de père belge, il fut orphelin à seize ans. Il vécut brièvement auprès de sa famille maternelle à Paris et semble avoir alors pris connaissance de l'existence de l'école de Barbizon mais aussi des idées de la gauche révolutionnaire. Il rejoignit ensuite Bruxelles et tenta d'y survivre en travaillant sur le chantier de la rue Blaes tout en suivant les cours de peinture à l'académie. Mais il refusa l'enseignement dispensé alors par Navez et Portaels. Survint ensuite un épisode fondateur où le jeune homme, sans le sou, partit vagabonder dans la campagne à la recherche de sensations vraies et chercha ainsi à échapper à sa condition misérable. Errant comme Rimbaud le fera un peu plus tard, il se remplit au contact de la nature d'un sentiment d'existence et de liberté qui nourrira sa volonté artistique. Sa peinture connait un succès immédiat auprès des artistes et des amateurs éclairés. Mais le caractère rugueux et intransigeant de l'artiste lui aliène aussi la critique et les marchands qu'il méprise, auxquels il consent à peine à vendre ses œuvres. En contact avec les milieux anarchistes et révolutionnaires, il connait une vie de bohème et aidé par l'artiste Van Camp il s'installe dans une auberge à Tervueren à proximité de la campagne et de la forêt. Il sera rejoint par un groupe d'artistes, émules des orientations de son art vers le paysage et convaincus par les innovations luministes qu'il y apportait. Les privations et les excès de sa jeunesse ont précipité sa mort à l'âge de trente-sept ans.

Pierre Loze

Avec l'aimable participation de la collection Barat-Venker ainsi que celle de l'asbl-vzw De Vrienden van de School van Tervuren et de bien d'autres collectionneurs.

détails