Association du patrimoine artistique asbl

01.05.2017 - 30.08.2017
Remigio Cantagallina

Loze P. et D. Vautier (sous la dir. de) Le voyage d'un artiste florentin dans les Pays-Bas méridionaux en 1612-1613, Editions Snoeck, Bruxelles, 2017, pp.256.

À l’occasion de la préparation d’une exposition sur le voyage des artistes européens qui sont allés se former en Italie, notre attention avait été attirée par le cas assez rare d’un artiste qui, à l’inverse, a fait le voyage à partir de Florence vers les Pays-Bas Espagnols, pour compléter sa formation de paysagiste et rencontrer un artiste du Nord dont c’était la spécialité : Jean Brueghel. Les dessins de Bruxelles et de diverses villes des Pays-Bas méridionaux qu’il réalisa au cours de son séjour, ainsi que les dessins qu’il fit à la ville thermale de Spa, conservés aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, sont relativement connus. Mais aucune étude complète sur les circonstances et les causes de ce voyage, ni sur les influences qu’il entraîna, n’avait été publiée depuis.

La présente étude a été menée par l’Association du Patrimoine artistique et a impliqué des chercheurs belges, français et italiens. Créée en 1979, l’association s’efforce depuis près de quarante ans de promouvoir la connaissance et la mise en valeur de pans méconnus du patrimoine et de l’histoire de l’art en Belgique. Elle a à son actif plus d’une trentaine de publications.

Ce livre sera édité à l'occasion de plusieurs expositions
consacrées à Remigio Cantagallina durant l'été 2017

au Palais du Coudenberg
place des Palais 7, 1000 Bruxelles

aux Musées Royaux des Beaux Arts de Belgique
rue de la Régence 3, 1000 Bruxelles

et à la Porte de Hal (Musées royaux d'Art et d'Histoire)
boulevard du Midi 150, 1000 Saint-Gilles

11.04.2017 - 27.08.2017
Remigio Cantagallina est sorti de presse

04.04.2016 - 03.06.2016
STERNBERG, un amoureux de la mer

Hôtel de Ville de Trouville

Collages, dessins d'humour ...et une installation d'Yves Bosquet

Je revenais tellement gavé de vent du large, de soleil, de fatigue et de détente que, même quand je réfléchissais, je n'arrivais pas à penser. Je ne pouvais que regretter, nostalgier. Je barrais ma machine à écrire, mais même dans les moments de force 9 de l'inspiration, je n'arrivais pas à retrouver les tendres paniques d'un simple coup de vent de force 5 dans le cul d'un dériveur léger.

(extrait de Vivre en survivant. Démission, Démerde, Dérive. 1977).

Comment évoquer Jacques Sternberg (1923-2006) à Trouville sinon en faisant partager sa passion de la mer? Nous avons donc choisi de leur donner à tous deux les rôles principaux: voguons sur elle avec les mots de Sternberg, découvrons-la caricaturée dans les dessins d’humour de ses amis ou encore contemplons-la dans ses aspects les plus surréels ou magnifiés à travers les collages de Sternberg.

Dominique Vautier

détails
29.03.2011 - 15.05.2011
Exposition Maisons en colombage en Wallonie et à Bruxelles
Japon - Kobe - musée Takenaka du 29 mars au 15 mai 2011
Après la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne, c'est à présent au tour du Japon d'accueillir l'exposition consacrée aux maisons à colombages de notre pays. Dans une scénographie très «zen», le musée Takenaka à Kobe a choisi de présenter en particulier le métier du charpentier à Bruxelles et en Wallonie ainsi que ses réalisations les plus remarquables. Un catalogue sera édité à cette occasion et divers évènements sont prévus en marge de l'exposition, parmi lesquels un séminaire de David Houbrechts et des démonstrations par un charpentier belge. Avec le soutien de l'Institut du Patrimoine Wallon et de Wallonie-Bruxelles International.
07.11.2008 - 04.01.2009
Maisons en bois à Bruxelles du XVe au XVIIIe siècle
Houten huizen in Brussel van 15de tot 18de eeuw
Au Moyen Age et à la Renaissance, Bruxelles était principalement constituée de constructions en bois. Il ne reste quasi rien aujourd’hui de cette architecture, mais on peut en reconstituer l’image à travers les représentations dont on dispose. L’exposition retrace le travail du bois depuis l’abattage, montre son outillage et le façonnage des pièces, aborde les différentes sortes de constructions en bois que l’on peut rencontrer en Belgique et dans les pays voisins. Ensuite, elle analyse plus en détail les maisons en bois que l’on pouvait rencontrer dans les rues de Bruxelles grâce aux illustrations anciennes : peintures, dessins et gravures.
31.03.2008 - 06.11.2008
Todos los caminos llevan a Roma
Viajes de artistas entre los siglos XVI y XIX
09.10.2007 - 26.01.2008
Tous les chemins mènent à Rome

Voyages d'artistes du XVIe au XIXe siècle

L’exposition Tous les chemins mènent à Rome rassemble les témoignages d’artistes, peintres, écrivains, philosophes ou même simples voyageurs qui traversaient l’Europe entre le XVIe et le XIXe siècle.

Elle évoque à travers les peintures, dessins et objets, les conditions de ces déplacements parfois difficiles, périlleuses ou surprenantes. Les haltes, les auberges, la diversité de l’accueil, du confort et de la table ont fait l’objet de nombreux témoignages écrits qui viennent, en écho des peintures, appuyer la représentation des conditions de ces voyages.

L’exposition est conçue comme un périple qui mène le visiteur du Nord au Sud, des préparatifs à l’arrivée à Rome, en passant par les Alpes, ou par les périls de la mer.

La diversité des monnaies, les douanes, l’ouverture des valises et des malles, l’attente des voyageurs, le système des relais de poste ou celui des voitures individuelles sont évoqués par le biais des textes des auteurs ou des toiles de peintres.

L’exposition est aussi un hommage au paysage d’une Europe, aujourd’hui unie, mais toujours diverse et dont la variété demeure une richesse. Elle s’adresse à un public très large et présente un regard nouveau et divertissant sur l’art.

détails
01.11.1999 - 28.02.2000
François-Joseph Navez. La nostalgie de l'Italie

Cette exposition réunissait la plupart des œuvres connues de ce peintre qui fut élève de P.J.C. François, lui-même élève d'A.C. Lens, et surtout qui fut ensuite l’élève de David à Paris, puis à Bruxelles, au cours de l’exil du maître.
détails
01.10.1989 - 31.12.1989
André Corneille Lens

Cette exposition réunissait dans les salles du Musée des Beaux-Arts d’Anvers, toutes les œuvres retrouvées d’André Corneille Lens. Elle était le résultat d’une longue enquête menée par Alain Jacobs et mettait en évidence le rôle de cet artiste à partir des années 1770 sur l’orientation nouvelle de l’art dans les Pays-Bas.
détails
01.10.1988 - 31.12.1988
Arts déco en Belgique. 1920-1940

Cette exposition s’est tenue dans le cadre du Musée d’Ixelles, complètement vidé de ses collections permanentes pour accueillir un ensemble d’œuvres, peintures sculptures, mobilier, arts appliqués de la période 1920-1940. Elle a été l’occasion de mettre en évidence la richesse de cette période mal étudiée jusqu’alors, tandis que la production Art Déco des autres pays avait fait l’objet de nombreuses publications.
détails