Association du patrimoine artistique asbl

Les rendez-vous à ne pas manquer :

SANSMOTDIRE
RELIURE & FACÉCIE

Livres-objets Alain Briand



LE SAMEDI 6 JUILLET


VENEZ EXPLORER L'UNIVERS D'ALAIN BRIAND PAR LA MANIPULATION DE SES ŒUVRES OU AUTOUR D'UN ÉCHANGE AVEC L'ARTISTE.

  • MANIPULATION des livres-objets exposés.
    Séances à 14h, 15h et 16h

  • DISCUSSION AVEC L'ARTISTE
    à 18h

  • FINISSAGE
    à 19h


Évènements gratuits - sur réservation
Formulaire d'inscription

XXe-XXIe

SANSMOTDIRE

RELIURE & FACÉTIE

Les livres-objets Alain Briand



25 MAI 2024 > 6 JUILLET 2024

jeudi - vendredi - samedi 14h - 18h

VERNISSAGE
Le samedi 25 mai à 18h


À travers une trentaine de livres-objets, insolites et ludiques, se dévoile l’univers poétique d’un artiste-relieur amoureux de la langue française.

Alain Briand cultive l’art du décalage, propre au Surréalisme : le détournement, l’humour, le jeu, la poésie, la tension et l’interaction entre les mots et les images. Imprégnées de cet esprit, ses réalisations s’inscrivent dans le sillage des grands mouvements avant-gardistes du XXe siècle. Tantôt conçues comme objets de lecture, tantôt comme «objets» proprement dits, elles peuvent illustrer un concept artistique, matérialiser une vision personnelle ou devenir une œuvre totale originale. En introduisant de façon subtile et inattendue la pratique de la reliure dans la création artistique, Alain Briand nous offre l’opportunité de découvrir par sa maîtrise technique un savoir-faire méconnu.

Atypiques dans le paysage artistique d’aujourd’hui, ses livres-objets sont présentés pour la première fois à Bruxelles, à l’occasion de l’année du Surréalisme.

Une exposition «antidote» à la morosité et à l’ennui, une fête de l’esprit, un éloge au savoir-faire.


Images : A. Briand, Le code de la route, 2024, 36,5 x 29 x 19 cm./A. Briand, La brosse à reluire, 2015, 11 x 25,5 x 8 cm./A. Briand, Le Livre Dort, 2012, 55 x 55 cm./A. Briand, Pavé d'Avignon, 2023, 12 x 15 x 12 cm 3 kg, série des Pavés de bonnes intentions.

détails
De l'Éclectisme à l'Art Nouveau, Victor Van Dijck, peintre-décorateur - PRESSE

ON EN PARLE :

XIXe - XXe siècle


DE l'ÉCLECTISME Á L'ART NOUVEAU
Victor Van Dyck, artiste décorateur 1863-1943


07/09 > 28/10/2023


VERNISSAGE
le 7 septembre à partir de 18 h


L’exposition de l’Association du Patrimoine artistique intitulée De l’Éclectisme à l’Art nouveau, Victor Van Dyck peintre-décorateur (1863-1943), propose de découvrir les différentes facettes du métier d’artiste décorateur dans le contexte historique et culturel de l’époque. Le commisariat est assuré par Pierre Loze, directeur scientifique de l’association.

Plus de 200 dessins, aquarelles et peintures de cet artiste, conservés par ses héritiers, sont présentés. Ces projets décoratifs sont l'occasion d'aborder la formation d'un peintre-décorateur, la décoration des cafés et brasseries sur les grands boulevards, celle des théâtres anglais, ou encore de découvrir les goûts de l'époque que reflètaient les commandes publiques et privées notamment pour la décoration de maisons bourgeoises.

+ d'information


Images : La Comédie, la Tragédie, la danse et la Musique, projet de plafond pour leRoyal Theatre à Preston, aquarelle sur papier, Ø 25 cm. // Projet de plafond pour la salle de spectacle duWyndham's Theatre à Londres, aquarelle sur papier. Réalisé et visible. // Étude de femmes à la fontaine, aquarelle sur papier, 18 x 25 cm. // Projet de plafond à solives apparentes avec décor (détail), aquarelle sur papier, 33 x 44 cm.

détails
XXe

CALCUTTA

Bengali Palaces & Vestiges of Her Majesty's Empire

Photographs by Fabien de Cugnac & François Loze


Du 15 septembre au 29 octobre 2022


Ouverture de l'exposition jusqu'en janvier 2023 sur demande.


Bande annonce en français
Bande annonce en anglais (teaser)
Fabien de Cugnac

Heritage Days/Journées du Patrimoine OFF​ 2022 - Traces de la colonisation - 17 & 18 sept. de 10 à 18 h

La population du Bengale est historiquement la plus imprégnée culturellement en Inde par l’occupation anglaise. Ses élites étaient étroitement liées à la Compagnie anglaise des Indes orientales. À Calcutta se concentrait une population composée des membres de l’administration de la compagnie, de militaires et des grandes familles indiennes, confortablement établies, prenant part au commerce, et finançant même la Compagnie par ses prêts, pour ses opérations commerciales, mais aussi militaires. Cet entrelacement d’intérêts économiques, de proximités et d’influences culturelles mutuelles fut le terreau d’une refondation culturelle qui toucha la philosophie, la religion, les arts, se développant parmi les élites bengalies, dont certaines avaient parfois fréquenté les écoles et universités anglaises. L’émergence d’une classe moyenne formée dans les collèges et les nouvelles universités locales, dont celle de Calcutta, créée en 1857, amplifia le mouvement. Il finit par toucher une large part de la société indienne à la fin du XIXesiècle.

détails
Bruxelles autrefois

La promenade le long de la rivière bruxelloise continue...

LA SENNE A CIEL OUVERT

de la période française au voûtement (1795 - 1871)

Du 9 décembre au 29 janvier 2022

Les jeudis - vendredis - samedis : 14 à 18 heures

7 rue Charles Hanssens - 1000 Bruxelles (Sablon)

Sans réservation pour les visites individuelles

C’est aux alentours de la Senne, dans les quartiers où l’artisanat tributaire de l’eau s’était développé depuis le Moyen Âge, qu’a débuté la révolution industrielle à Bruxelles. L’étude de cette partie de la ville, de 1795 à 1871, démontre les conséquences très rapides des réformes qui furent imposées par la Révolution française. En quelques décennies,
quantité d’activités industrielles se sont installées dans le tissu urbain médiéval, qui s’est considérablement densifié, et qui a fini par imploser sous l’effet de la surpopulation et de l’insalubrité.

Pour la première fois, une étude minutieuse, maison par maison, met à profit les dossiers de rapports d’expropriation conservés aux Archives générales du Royaume. Elle permet de comprendre le processus de dégradation du tissu urbain et des conditions de vie qui a conduit à la décision d’entreprendre le voûtement complet de la rivière, suite à une vague d’épidémies meurtrières. On y observe la coexistence de modes de vie anciens et d’activités industrielles dans des quartiers de plus en plus densément habités où le débit de la rivière ne suffisait plus à garantir la salubrité.

Cette histoire de la Senne au 19esiècle constitue une suite à l’exposition consacrée à la rivière bruxelloise du Moyen Âge au 18esiècle, qu’elle vient enrichir par une abondante iconographie en partie inédite.
On y découvre l’allure de ces quartiers qui ont disparu, remplacés par les grands boulevards et la Bourse de Commerce dans le but de donner un nouveau visage à la capitale.

Cette exposition est liée aux 150 ans du voûtement de la Senne. D'autres expositions sont proposées par la Région Bruxelles-Capitale, les Musées de la Ville de Bruxelles, les Halles Saint-Géry. #150Senne

Bruxelles autrefois

L’Association du Patrimoine artistique vous invite dans son espace à poursuivre la promenade le long de la rivière bruxelloise. L’exposition La Senne à ciel ouvert du Moyen Age au XVIIIe siècle est prolongée ; elle change progressivement pour aboutir au deuxième volet.

Volet 2

LA SENNE A CIEL OUVERT

de la période française au voûtement (1795 - 1871)

Du 9 décembre au 29 janvier 2022

Les jeudis - vendredis - samedis : 14 à 18 heures

7 rue Charles Hanssens - 1000 Bruxelles (Sablon)

Catalogue en cours d'élaboration

Liste des images : J.-B. Van Moer, aquarelle © Musées de la Ville de Bruxelles - Maison du Roi./L. Ghémar,1867, photographie © KBR, Cabinet des Estampes./G.-P. Burggraaff, lithographie et aquarelle, vers 1820/1825© KBR, Cabinet des Estampes./J.-T. Kämpfe,juillet 1870,photographie © KBR, Cabinet des Estampes. /L. Ghémar,La Veuve Bruggemans à sa fenêtre, détail,1867 ©KBR, Cabinet des Estampes.

détails
Bruxelles autrefois

Volet 1

LA SENNE A CIEL OUVERT

du Moyen Age au 18e siècle

accompagnée d'un catalogue

Du 14 octobre au 27 novembre 2021

Les jeudis - vendredis - samedis : 14 à 18 heures

7 rue Charles Hanssens - 1000 Bruxelles

détails
Le Musée des Beaux-Arts de Tournai en péril

Respectons intégralement l'œuvre de Victor Horta. Le génie de cet architecte est incontestable, il échappe trop souvent à la compréhension des gens qui s'occupent de muséographie. Pour le Musée des Beaux-Arts de Tournai, toute percée dans le bâtiment est inacceptable.

merci de signer la pétittion

www.change.org/p/monsieur-paul-olivier-delannois-bourgmestre-de-tournai-contre-l-enlaidissement-du-musée-des-beaux-arts-de-tournai

Monsieur le Ministre-Président et Monsieur le Vice-Président du gouvernement wallon

Avec les inondations catastrophiques que viennent de connaître les villes de Wallonie, nous prenons conscience des travaux d'infrastructure qu'il va falloir réaliser, avec le concours de grands bureaux d'ingénieurs, afin que pareils événements ne se reproduisent plus. Cette prise de conscience nécessitera des choix budgétaires.

Dans ce contexte, il est une dépense dont la Région Wallonne pourrait salutairement faire l'économie : celle de l'adaptation du Musée des Beaux-Arts de Tournai à une vision moderne de la muséologie dite contemporaine.

détails
l'avenir du Sablon

Des nouvelles du Sablon

Comité Sauve Lebeau Sablon

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles le 28 janvier 2021

Demande de permis d’urbanisme de la société Immobel sur le bloc Belgacom au Sablon, rue Lebeau- rue de la Paille – rue de Ruysbroeck

Ce 27 janvier, la Commission de Concertation de la Ville de Bruxellesa invité Immobel à retirer sa demande et à introduire une nouvelle demande de permis d’urbanisme et d’environnement afin que la demande de permis d’urbanisme puisse être soumise à une étude d’incidences.

Le Comité de riverains Sauve Lebeau Sablon salue cette décision qui rencontre ses préoccupations.

  • Tous les riverains et associations présents lors de la réunion de la Commission avaient en effet unanimement demander le refus pur et simple de ce projet démesuré et déraisonnable. Aucune voix n’a été favorable au projet.
  • Le Comité avait encore reçu depuis le soutien de milliers de Bruxellois, de l’association Quartier des Arts, de la Fondation Frison-Horta, d’Europa Nostra Belgium ainsi que de nombreuses personnalités du monde culturel, comme Paul Dujardin (Bozar) et de Peter De Caluwe (La Monnaie.)

Immobel doit retourner à la case départ. C’est une bonne chose!

détails