Association du patrimoine artistique asbl

Bruxelles aux XVe et XVIe siècles, palais et demeures disparues

Dans le cadre des journées du partimoine 2017 sur le thème de la Nature et la ville et à l'occasion de la sortie du livre consacré au dessinateur italien : Remigio Cantagallina

Les méthodes actuelles de scannage et d’agrandissement des documents anciens permettent aujourd’hui d’étudier le bâti bruxellois bien mieux qu’autrefois. Elles ouvrent une voie pour approfondir notre connaissance du patrimoine bâti disparu et de l’aspect de la ville dans le passé. Notre attention s’est portée sur Bruxelles au XVIe siècle en partant du plan d'Hogenberg de 1572 qui en donne une image d'une précision stupéfiante. Grâce à ces méthodes d’agrandissement, on peut bien observertous les bâtiments, analyser leur configuration et la place des jardins en intérieur d’ilôt, ainsi que les espaces de campagne que comptait alors la ville à l’intérieur de son enceinte.

L’exposition proposera au pubic de découvrir ces plans agrandis et mis en couleur, d’observer en détail toute la ville, de localiser et d’identifier ses principeaux édifices. Elle portera une attention particulière aux demeures nobiliaires et à leurs espaces de jardins. Les comparaisons avec le plan de Martin de Tailly de 1640, ainsi qu’avec d’autres plans plus tardifs, permettent de voir comment ont évolué ces espaces aux XVIIe et XVIIIe siècle, alors que la ville se densifiait. Desprojections réunissant les différents représentations: peintures, gravures, dessins ou mêmes photos tardives, dont on dispose, viendront compléter cette approche.

Cette exposition ouverte du 7 au 30 septembre prendra place dans le cadre des Journées du Patrimoine du samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017.


Les enfants y sont invités via des ateliers leur apprenant à lire et mettre en couleur des plans anciens, les initiant ainsi à une compréhension de la dimension historique du patrimoine bâti et des espaces verts.

contact pour plus d'informations : marie.grappasonni@gmail.com